jeudi 13 mars 2014

Nightrunner T3, La Lune des Traîtres

Couverture Nightrunner, tome 3 : La Lune des Traîtres
Auteur: Lynn Flewelling
Editeur : Milady
750 pages


Synopsis   


Alec et Seregil ont décidé de quitter leur terre d’adoption, Skala, désormais hantée par trop de souvenirs douloureux.
Cependant la guerre continue de faire rage, et la reine Idrilain, qui a besoin d’eux, met un terme à leur retraite. Leur nouvelle mission : prendre part à une délégation diplomatique en Aurënen, le pays d’origine de Seregil.
Dans ce royaume légendaire, où se mêlent magie et honneur, il devra affronter les démons de son passé, pendant qu’Alec se découvrira des origines insoupçonnées…



Mon Avis


Les deux premiers tomes avaient déjà bien lancé la saga, et avaient surtout été des coup de coeur, mais avec ce troisième, Nightrunner se hisse au rang de série-doudou! Vous savez, ces livres ou séries avec lesquels vous vous sentez bien, avec un univers et des personnages qui vous font vous sentir comme chez vous, et que vous lisez/relisez quand le moral n'est pas là? Et bah voilà, Nightrunner en est une pour moi!

J'ai encore plus aimé ce troisième volet des aventures d'Alec et Seregil que les deux autres, qui avaient pourtant déjà placé la barre très haut. Mais ici, on part en Aurënen, la terre natale de Seregil ! Et c'est un voyage tout ce qu'il y a de plus enchanteur. On va côtoyer les dragons, la magie Aurenfay, leurs esprits... le tout voilé de mystère jusqu'à la fin du roman, et même encore après!

C'est ce que j'aime chez cette auteur : son style et la façon qu'elle a de raconter ses histoires. Depuis le début, les Aurenfay sont décrits comme lointains, secrets, mystérieux et dotés de grands pouvoirs. Même après un tome complet qui leur est dédié et qui se déroule dans leur patrie, cette vision reste vraie. Même après avoir refermé le livre, ils sont toujours mystérieux, un peu magiques, féériques.

On s'aperçoit rapidement que pour ce peuple, divisé en plusieurs clans de plus ou moins grande importance, l'honneur passe au-dessus de tout. L'honneur de la famille et du clan. Si bien que les actes d'un seul rejaillissent sur l'ensemble. On va du coup en apprendre beaucoup plus sur Seregil, son passé, et ce qui lui a valu d'être exilé loin des siens depuis si longtemps.

Ils forment d'ailleurs toujours un aussi beau duo, avec Alec, surtout depuis les événements de la fin du tome 2. Leur complicité s'en trouve renforcée, et leur lien est important dans ce livre, dans l'acceptation d'Alec par les Aurenfays.  Mais ils ne sont plus les seuls protagonistes au premier plan.
Beka, la fille de Micum, remplace tout doucement son père dans cette mission, et je dois avouer que je l'ai adorée cette petite cavalière. De même que Klia, princesse de Skala, qui se révèle fort courageuse dans cette nouvelle tâche que sa mère lui confie. Thero a réussit à gagner ma sympathie également, après deux tomes où je ne savais pas trop quoi faire de lui. Il a perdu de son arrogance depuis les événements du tome 2 et cela lui va bien ainsi!
Au niveau des nouvelles têtes, j'ai craqué pour Nyal, l'interprète au service de Klia et surtout de Beka, ainsi que pour les soeurs de Seregil, Adzriel et Myrdi. Elles m'ont beaucoup plu.

Je dois saluer aussi le brio avec lequel l'auteur a tissé sa toile d'intrigue, parce que franchement, j'étais loin de me douter de tout ça! Il n'y a que vers la fin, en voyant les agissements de certains personnages, que j'ai commencé à comprendre qui faisait quoi réellement. Et si l'auteur n'avait pas distillé ses passages là, je ne me serais doutée de rien du tout. Ce fut un sacré plaisir de lire le dénouement de tout ce sac de noeud et de suivre le cheminement dans l'esprit de Seregil et d'Alec.

J'ai maintenant une grande grande hâte de lire le quatrième volume !!



En bref   

Nightrunner devient officiellement ma série-doudou avec ce 3ème tome! C'est une série à lire absolument ^^ Vivement le 4ème volume.



Ma note : 10/10




http://4.bp.blogspot.com/-dINKoRE455Y/UnZHoCVHf3I/AAAAAAAAEn4/0Q0PNJxd9K4/s1600/Sans+titre.jpg

Aucun commentaire:

Publier un commentaire