vendredi 8 juin 2012

La Magicienne de la Forêt d'Eld



Auteur: Patricia A. McKillip
Editeur: Pocket
192 pages


          Synopsis :
           Au coeur de la forêt d'Eld, dans une grande maison blanche, une magicienne aux cheveux pâles rêvait d'un oiseau aux ailes de cristal. Elle s'appelait Sybel; elle était la fille et petite-fille de magiciens, et douée de leurs talents.
Un jour, Coren, un chevalier de Sirle, vint lui confier l'enfant Tamlorn, héritier de deux royaumes, et menacé de mort par son père le roi Drede, furieux d'avoir été trompé par sa femme.
Elle l'éleva avec amour, au milieu de ses bêtes fantastiques : Cyrin le sangleir poseur d'énigmes, Gyld le dragon, Gules le lion, Ter le faucon aux yeux bleus, Moriah le chat noir jetteur de sorts ... qu'elle avait appelés auprès d'elle par magie.
Mais son bonheur ne pouvait durer, se leva le vent de la guerre et de la haine. Tamlorn lui fut enlevé, et elle dut choisir, dispenser la peur et le mort à son tour, au risque de se perdre.
Passant de son monde de paix au monde de la guerre, de la solitude à la quête d'un amour perdu, elle quitta son manoir à la poursuite d'un impossible rêve, elle devint celle par qui la mort surgit, la faiseuse d'empires et de guerres, jusqu'à trouver enfin l'animal fantastique capable de ramener la paix.

       Mon avis :
    Pour ce vieux roman de fantasy, je vous met les couvertures françaises et anglaises, car je trouve que la version française ne rend pas du tout justice au contenu de ce petit bijou! L'anglaise est bien adaptée.


Je cherchais un livre original, pas trop long à lire et qui changerait de ce que j'ai lu dernièrement, je l'ai trouvé! La Magicienne de la Forêt d'Eld est un vieux roman qui ressemble plus au conte de fée qu'au roman de fantasy.


Sybel est une magicienne ayant le pouvoir d'appeler toute créature à elle et de les maintenir auprès d'elle. Ainsi, elle vit seule dans la montagne, entourée de créatures uniques et oubliées des Hommes, que son père et son grand-père ont appelés avant sa naissance. En autarcie totale, Syble se plait à chercher encore et toujours plus d'animaux merveilleux, afin d'agrandir sa collection. Elle ne connait pas l'amour, ni la haine, ni aucun de ces sentiments propres aux Hommes vivant en groupes, ce qui fait d'elle une créature froide, glaciale.


Jusqu'au jour où un homme vient la trouver pour lui confier un nouveau-né, Tamlorn. Elle ne sait pas comment l'élever, encore moins comment l'aimer. Pourtant, jour après jour, et grâce aux conseils d'une vieille femme un peu sorcière habitant non loin, elle va permettre à Tam de grandir dans un monde merveilleux et rempli d'amour, tant le sien que celui de ses animaux.


Jusque là, je suis passionée, à fond dans l'histoire. Des créatures enchanteresses, douées de paroles et d'autres dons magiques, une magicienne aussi froide qu'un bloc de glace et imperméable aux sentiments qui se dévoile tout doucement... j'adhère !! Tout ceci mené par une écriture fluide, sans chichi mais qui nous transporte!


Ensuite, le récit perd un peu de son originalité, selon moi. Syblel va se retrouvée entraîner dans le monde des Hommes, et va perdre son originalité dans sa quête de vengeance et de haine. Bien sûr, on a toujours ce personnage qui découvre peu à peu tout le panel de sentiments existants, mais au détriment de son unicité. De même que les animaux, j'aurai aimé leur voir dévolu un rôle plus grand, une place plus importante. Et peut-être un peu plus de mystères.                                          


Malgré ça, la fin reste splendide, j'oserais même dire "épique" dans le sens où on l'entend pour toutes ces grandes épopées de fantasy qu'on connait. Un final qui en impose et qui fait rêver, un peu comme quand on est enfant. A noter également, l'absence quasi totale de violence dans ce livre!

       En bref : 
    Un roman épatant de par son originalité et son côté conte de fée. Un peu plus de mystère aurait été bienvenu.

Ma note : 9/10


Cette lecture entre dans le cadre d'un Challenge : 

 Le Challenge "le Double à Lire"

Aucun commentaire:

Publier un commentaire