jeudi 23 février 2012

Kushiel T1, La Marque



      Synopsis :
   Phèdre nô Delaunay a été vendue par sa mère alors qu'elle n'était qu'une enfant.
Habitant désormais la demeure d'un haut personnage de la noblesse, pour le moins énigmatique, elle y apprend l'histoire, la théologie, la politique et les langues étrangères, mais surtout...
les arts du plaisir.
Car elle possède un don unique, cruel et magnifique, faisant d'elle une espionne précieuse et la plus convoitée des courtisanes.
Rien ne paraît pourtant lui promettre un destin héroïque.
Or, lorsqu'elle découvre par hasard le complot qui pèse sur sa patrie, Terre d'Ange, elle n'a d'autre choix que de passer à l'action.
Commence alors pour elle une aventure épique et déchirante, semée d'embûches, qu'il lui faudra mener jusqu'au bout pour sauver son peuple.

       Mon avis :
  La première chose qui m'a frappé dans ce livre : la couverture !!! Elle est sublime, splendide, magnifiquement magnifique !! Ensuite le résumé... on ne peut plus accrocheur !! Seul hic, le prix... et oui, 25€ ça commence ça faire, mais c'est un bon pavé de quasiment 800 pages que Bragelonne nous a sortit là et Noël approchant, mon chéri s'est fait un plaisir de me l'offrir (merci mon amour !!! ^^). Sitôt déballé, sitôt commencé !

Et là, surprise, je n'accroche pas autant que je l’espérais pour ce livre... le début est, non pas long et ennuyant, mais compliqué et trop axé politique, et uniquement politique. Bien sûr, on y découvre tous les personnages et leur monde mais il y en a trop. Trop de noms et de relations à retenir pour un premier tome.
Mais Phèdre est attachante au possible. Très complexe, ce personnage ne peut pas nous laisser indifférent(e)s ! Vendue par sa mère, elle va chercher, et trouver un nouveau foyer avant d'embrasser sa destinée avec fougue.

Au vu du résumé, on aurait pu s'attendre à une histoire plus "crue", et à une apogée de la prostitution comme je l'ai lu dans d'autres critiques, mais il n'en est rien, selon moi. Tout se fait à mot couvert, sans aucune vulgarité et jamais il n'est vanté les mérites de la prostitution. Les femmes et les hommes se vouant au service de la Cour de la Nuit sont, au contraire, considérés comme des personnes de haut rang dans ce livre. Bien sûr, cela peut tout de même choquer certain(e)s sensibles, mais il existe bon nombre de livres actuels beaucoup plus vulgaires que celui-ci !! Ce n'est absolument pas un point qui a freiné ma lecture, ni qui doit en rebuter d'autres de se plonger dans ce merveilleux roman !

Et on se rend ensuite compte que la voie qui s'ouvre devant Phèdre n'est pas celle à laquelle elle s'attendait! Et c'est à ce moment là que j'ai véritablement accroché. Le premier tiers du livre manque d'action à mon goût, nous plongeant trop vite et trop profondément dans les intrigues politiques complexes de ce monde (qui a une étrange similitude avec l'europe ^^). Après, l'action s'envole enfin et Phèdre va nous faire parcourir son monde dans tous les sens. Et on la suit avec bonheur au gré de ses pérégrinations. Et on retrouve là les vrais fils conducteurs d'un roman de fantasy !

En plus de ça, les mystères politiques se lèvent un peu et tout nous apparaît clairement, et on y prend goût ! Les deux tiers suivants du livre se dévorent avec passion et lorsque la dernière page se referme, c'est avec un goût de pas assez. En même temps, vu le rebondissement final, ce n'est guère étonnant !! J. Carey est vraiment une Artiste avec un grand A et une écrivain avec un talent immense !

       En bref : 
Un gros gros coup de coeur pour ce premier tome! Il me tarde de pouvoir m'offrir la suite de la saga tant on passe un moment magique en le lisant! A lire de toute urgence si ce n'est pas déjà fait !

Ma note : 9.5/10



Cette lecture entre dans le cadre d'un Challenge : 
  Le Challenge "le Double à Lire"




Aucun commentaire:

Publier un commentaire