jeudi 3 novembre 2016

La Mer éclatée, tome 3 : La Moitié d'une Guerre

Couverture La Mer éclatée, tome 3 : La Moitié d'une Guerre
Auteur: Joe Abercrombie
Editeur : Bragelonne
357 pages

 
Seule la moitié d’une guerre se joue avec des épées.



Le monde de la princesse Skara a été mis à feu et à sang lorsque sa famille a été massacrée et qu’on l’a dépossédée de son trône. Il ne lui reste que les mots pour se défendre… Afin de réclamer ce qui lui revient de droit, Skara doit donc dompter sa peur et affûter son discours, car seule la moitié d’une guerre se joue avec des épées.

Père Yarvi le sait lui aussi : ancien esclave infirme devenu ministre d’un roi, il a parcouru un long chemin, et c’est par son intelligence acérée qu’il a fait de ses anciens ennemis ses alliés.
Mais parfois, il faut vaincre le mal par le mal.
Car voilà que la paix fragile est menacée par une armée gigantesque, menée par un fou sanguinaire qui ne vénère d’autre dieu que la mort. Le règne de mère Guerre arrive, et risque de plonger toute la Mer Éclatée dans le chaos…

Je ne m'attendais pas du tout à ça ...


Bien que ce tome 3 débute de manière classique, avec encore une fois un nouveau personnage principal, et soit mené de façon tout aussi traditionnelle, c'est la fin qui m'a scotchée! Mais alors complètement.

On découvre ici Skara, jeune femme qui devient l'unique survivante de sa famille, et donc reine de son pays à 17 ans. Passé les événements traumatisants de son accession au trône, elle va rapidement se révéler à la hauteur du rôle et être un pilier incontournable de la Guerre qui se joue autour de la Mer Éclatée.

Sur fond de religion évidement, la guerre oppose les monothéistes aux polythéistes, pour faire simple.
On va retrouver à nouveau Yarvi, héros du premier tome, ainsi qu’Épine, héroïne du deuxième.  Bien qu'on se demande  au final si Yarvi n'est pas simplement le héros de la trilogie complète, les deux femmes servant seulement à donner un autre point de vue à l’histoire...

J'ai beaucoup apprécié Skara, ses décisions et son courage. Elle impose rapidement le respect à tous, et si ce n'est pas le cas, elle sait se débrouiller avec les récalcitrants pour les prendre à leur propre piège. On se rendra vite compte qu'au final, elle se hisse à la hauteur de Yarvi en terme d'intrigues et de manigances.

La fin de ce tome et donc de la trilogie est explosive, inattendue et un poil bouleversante... on le sent venir sans vouloir y croire, mais si, c'est bien ça... cet auteur a réellement un petit truc qui fait que j'ai adoré son style, son écriture, ses idées. Je suis très curieuse de lire d'autres de ses ouvrages maintenant.

En bref, une conclusion étonnante et détonante. Je suis restée sous le choc! Et j'en redemande :)

  19 / 20  

    http://amarueltribulation.weebly.com/uploads/2/5/4/4/25445014/8760376.jpg?625

Aucun commentaire:

Publier un commentaire