mercredi 17 août 2016

L'Etoile du Matin


Auteur: Raymond E. Feist
Editeur : Milady
470 pages

 

Les hordes angostines déferlent sur les frontières méridionales des Hautes-Terres : l’invasion a commencé. Sur leur passage, les Angostins sèment terreur et destruction, soutenus dans leur conquête par la sorcellerie d’un nécromancien fou. Inconscient de ses actes, il décide de ramener à la vie les Rois Vampyres,morts depuis des siècles. Seul Jarek Mace, le bandit de grand chemin, aura le courage de se mettre en travers de la route des Angostins et des morts-vivants. Très vite, il deviendra le héros dont les Hautes-Terres ont besoin, et ralliera son peuple sous sa bannière.Tous voient en lui L’Étoile du Matin, figure légendaire, revenue également d’entre les morts pour sauver une fois encore les Hautes-Terres. Seule une personne connaît la vérité, Owen Odell le barde, l’ami de Mace. Des années après ces évènements, Odell se souvient et nous raconte l’histoire de ce fameux bandit, du sauveur dont on chante encore les exploits, le coupe-jarret qui aurait égorgé père et mère pour le prix d’un repas.

Encore un Gemmel = encore un coup de coeur !

Sans surprise, je me suis régalée avec ce One-shot d'un de mes auteurs préférés. Je sais qu'en ouvrant un de ces livres, je vais forcement passer un super moment, et c'est très agréable.

Dans celui-ci, j'ai retrouvé toutes les caractéristiques de l'auteur, avec surtout l'anti-héros par excellence! L'écriture très rythmée, le côté épique et fin du monde qui dramatise tout et donne de la profondeur au roman et nous fait vibrer!

J'ai bien aimé aussi retrouver des clins d’œil à (au moins) un de ces autres OS que j'ai lu : Renégats. Je suppose qu'il y en a d'autres, mais ne les ayant pas lu, je ne peux pas dire.

On retrouve un bon groupe de personnages pour lesquels la vie n'est pas tendre, loin de là. Ce sont les épreuves qu'ils vont subir qui vont les forger et les faire devenir ce qu'ils n'auraient jamais pensé devenir. Les romans de Gemmell portent toujours ce message, que les épreuves de la vie nous rendent plus fort et c'est un joli chant d'espoir à chaque fois! "Quand on n'a pas le moral, un Gemmell et ça repart !" Le fait de suivre des personnages brisés par la vie donne une intensité à l'histoire, c'est prenant à chaque fois.

La fin m'a bluffée, même si je commençais à m'y attendre avec les indices laissés dans l'histoire. J'adore ce genre de retournements de situation et cette façon de faire. Je n'en dirai pas plus pour ne pas spoiler, mais travailler son histoire de cette façon est clairement quelque chose qui me parle et qui me plait !

J'ai hâte de lire un autre roman de l'auteur !

En bref, encore une fois un sans faute pour D. Gemmell qui réussit à me transporter dans son univers avec brio!

  20 / 20  

    http://amarueltribulation.weebly.com/uploads/2/5/4/4/25445014/8760376.jpg?625

9 commentaires:

  1. Je n'ai toujours pas lu un fameux "Gemmel", tu m'as assez convaincue. Il va bien falloir que je commence un jour, pourquoi pas par celui là ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui effectivement il est pas mal pour débuter ^^

      Supprimer
  2. Ta chronique est très convaincante ! Je trouve ce roman très appétissant lol!
    Je l'ai noté =)

    RépondreSupprimer
  3. Je n'ai encore rien lu de l'auteur. Il faut que je lis de roman de ce genre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai adoré tous ceux que j'ai lu de lui ! :)

      Supprimer
  4. Je l'ai justement pris à la dernier OP Bragelonne, en même temps que Troie 1. J'ai super envie de découvrir Gemmell, mais il faut juste déterminer par quoi commencer (c'est qu'il est productif le bougre !) ^^

    RépondreSupprimer
  5. J'ai beaucoup aimé ce tome, Jarek est l'anti-héros par excellence! Lire un Gemmell, c'est passer un super moment: j'approuve à 300%!!

    RépondreSupprimer
  6. ah un coup de cœur pour moi aussi, comme je te comprends!!!

    RépondreSupprimer