jeudi 1 novembre 2012

Chronique du Soupir



Auteur: Mathieu Gaborit
Editeur :  France Loisirs
336 pages

       
Synopsis :
          Lilas, une naine flamboyante, a choisi, depuis la disparition de Frêne, son époux, de prendre sa retraite de Chef de la garde du palais de la Haute Fée pour ouvrir une auberge au bord de la mer, à l'endroit même ou Frêne s'est "ancré" pour l'éternité. Entourée de quelques amis et d'Errence, un elfe qui est aussi son amant, elle mène une existence un peu trop paisible à son goût.Alors qu'elle s'interroge avec angoisse sur son devenir, son fils Saule, pourchassé par un groupe de miliciens au service de la Haute Fée, fait irruption dans l'auberge. Il serre dans ses bras une adolescente de 16 ans, Brune, qui est à l'agonie.Après quelques heures d'hésitation, et bien que pressentant l'immense danger qui émane de façon indiscible de la personnalité de Brune, Lilas décide de les protéger envers et contre tous.

       Mon avis :
Comme quasiment tout livre, c'est la couverture qui m'a d'abord attirée dans ce livre. Le résumé donnait l'impression d'un livre complexe dans son univers et travaillé.

Effectivement, l'univers est complexe et travaillé... mais je ne l'ai pas trouvé bien expliqué. Clairement, il y a des moments où je n'ai même carrément pas compris ce que l'auteur expliquait.

L'auberge, l'histoire de Frêne et Lilas... ok! Jusque là, pas trop de mal à suivre, j'ai même trouvé l'idée intéressante. Malheureusement, pas assez développée, si ce n'est sur la fin du livre.
Cerne et Lyme, ça aussi j'ai bien apprécié, de même que l'histoire des renégates.
Le phénomène d'ancrage m'a beaucoup intriguée et j'ai trouvé Lilas touchante dans son amour intemporel et immatériel pour Frêne.

Mais alors, les Hautes Fées, les lignes horizontales et verticales, les géodes et sirènes, l'histoire du Soupir même... j'ai coulé complètement!! Je n'ai pas trouvé ça expliqué clairement, du coup, je n'ai rien compris, je n'ai pas réussi à m'imaginer les scènes ni les lieux... du coup, je me suis un peu ennuyée par moment.

Heureusement, les personnages relèvent le niveau. On découvre Lilas, une mère de famille surprotectrice, prête à tout risquer pour aider son fils qui s'est mis à dos la Haute Fée. Saule est un nain aux sentiments qu'on devine rapidement ambigus envers Brune, sa "fille".
Brune est aussi elle-même très spéciale, on a envie de découvrir sa véritable nature, le pourquoi du comment elle est là!
Le reste de la famille de Lilas a chacun ses particularités, de même que chaque personnage qu'on rencontre: amis ou ennemis, chacun a un trait de caractère bien à lui.

On finit cependant le roman sur une note d'espoir pour Lilas, malgré les épreuves qu'elle a vécu, à la fois dans le passé et dans ce roman, et ça m'a plu. Après avoir tout risquer pour son fils (sa vie, son auberge, sa famille, ses amis) elle va perdre beaucoup, énormément même. Mais elle va tout de même gagner quelque chose, et ça, ça a touché mon coeur!

Le style d'écriture de l'auteur se veut poétique, mais au final reste flou de A à Z. C'est dommage car ça gâche toute la lecture!

       En bref : 

De très bonnes idées malheureusement mal mises en scène, mal décrites. Je trouve dommage que l'histoire du Soupir reste mal expliquée, étant donné que c'est le titre du livre Je reste sur une note positive car la fin et le personnage de Lilas m'a touchée.


Ma note : 6.5/10


Cette lecture entre dans le cadre d'un Challenge : 
Le Challenge "le Double à Lire"

Aucun commentaire:

Publier un commentaire