dimanche 10 décembre 2017

Les enfants de Vénus

Couverture Les enfants de Vénus
Auteur:  M.S. Mage
Editeur : Autoédité
332 pages

 

Quelques centaines d'années après la Révolution de Vénus qui a permis l'avènement d'une ère matriarcale, Physalis, princesse de Sàlissa et descendante de Vénus, est en âge d’enfanter une héritière pour le trône. Au mépris du protocole, elle refuse la méthode d’insémination et fait appel à un procréateur. Mais dans un futur où les hommes sont considérés par la plupart comme des êtres inférieurs, ce choix ne s’avère pourtant pas si simple… Les deux jeunes gens que tout oppose commencent à devenir proches et cette intimité inédite remet en cause l’ordre établi. Face à la pression du conseil du royaume et aux interdits qui planent sur cette relation, Physalis va devoir faire un choix entre ses responsabilités d’héritière et ses convictions…


Une dystopie sympathique.

Je m'attendais à une histoire plus centrée sur la science-fiction et moins sur la romance, mais ça n'a pas été le cas. Je ne suis pas déçue pour autant, car ce livre était sympa. Je remercie Livraddict et l'auteur pour m'avoir donné l'occasion de découvrir cette jolie histoire.

L'auteur a une écriture agréable, qui fait qu'on entre rapidement dans l'histoire, en quelques pages seulement. On est plongé dans l'intrigue tout de suite, avec l'héroïne Physalis, qui cherche à se démarquer de sa mère, la reine de Sàlissa. Avec une décision pour le moins surprenante : celle de faire appel à un procréateur pour engendrer la future héritière de ce royaume où les femmes gouvernent. De là va découler une foule de choses, qui, même en restant sans grosses surprise, sont plaisantes à suivre.

Pas le temps de s'ennuyer dans ce livre, les événements s’enchaînent, qu'ils soient bons ou mauvais pour notre héroïne, qui expérimente une facette de la vie à laquelle elle ne s'attendait pas, au vu de son rôle de princesse héritière. Je l'ai trouvée attachante, et j'ai apprécié son courage et sa force lorsqu'il s'agit d'assumer les conséquences de ses actes et de réparer les torts qu'elle a pu causer.  

Du fait de la rapidité de l'action, et de la petite taille du roman, je suis restée sur ma faim au niveau du contexte de l'histoire. L'auteur nous parle vaguement d'un problème climatique et d'une "révolution de vénus" sans trop nous livrer de détails là-dessus - ce que j'attendais, malheureusement. J'aurais vraiment apprécié avoir plus d'infos à ce sujet, ce qui aurai aussi permis de se poser un peu et de plus s'immerger dans l'histoire.

La fin par contre, n'est pas du tout conforme à ce que j'attendais, et ce qu'on a l'habitude de lire dans ce genre de livres. Sur le coup, j'ai été décontenancée mais finalement, je trouve ça sympa, avec une porte ouverte pour une suite que je serai curieuse de lire.




En bref, une romance teintée de dystopie. Un livre sympathique.

  16 / 20  

  

Aucun commentaire:

Publier un commentaire